A-t-on perdu nos fromages au lait cru?

A-t-on perdu nos fromages au lait cru?


En 2008, une grave crise de listériose – une maladie rare et dangereuse qui provient de bactéries alimentaires – frappe l’industrie des petites fromageries québécoises. Après que plusieurs variétés de fromages au lait cru aient été contaminées dans les fermes de la province, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) se retrouve devant un triste bilan de 22 décès au Canada.

Dès lors, il entreprend la création de nouvelles normes de production plus strictes et plus restrictives pour les fromagers artisans québécois. Dans une décision controversée, le MAPAQ commande notamment l’élimination immédiate de tous les produits ayant fait l’objet de rappels ainsi que les produits susceptibles d’être entrés en contact avec ceux-ci. La nouvelle sème colère et indignation dans le monde agricole au moment des faits.

Toujours est-il que les fromagers réussissent à se renouveler, à s’adapter et à réinventer leurs productions.

Huit ans plus tard, en 2016, le gouvernement accepte finalement d’assouplir les normes de production au lait cru pour harmoniser les normes de production avec la modernité. Ainsi, il se plie  aux standards européens touchant les bactéries Staphylococcus aureus, le vieux continent étant déjà reconnu pour sa souplesse dans le domaine.

« Assouplir les normes, c’est ce qui peut arriver de mieux. Par équité pour les fromages québécois qui sont en concurrence avec des fromages européens qui entrent ici et qui ont été faits avec des normes différentes», avait déclaré à ce sujet Marc Bruneau, de la chèvrerie de Buckland.  

Si aujourd’hui la vente de lait cru est toujours interdite au Québec, il est toutefois autorisé de fabriquer des fromages à base de lait cru !

 

Ils doivent simplement être affinés pendant 60 jours minimum, afin d’éliminer les potentielles bactéries nuisibles du lait cru

Le lait cru représente le terroir, les savoir-faire québécois.  Reste à présent aux petites fromageries à se remettre sur pieds, et à réinventer les incomparables fromages au lait cru !

Leave a Reply