Arrivage et l’opération Gardiens de Semences

Arrivage et l’opération Gardiens de Semences

Le retour de la biodiversité dans les champs et dans les assiettes : Arrivage et l’opération Gardiens de Semences

Vous connaissez la tomate, la betterave et le poireau, mais connaissez-vous la tomate Adelin Morin, la betterave Lutz et le poireau Val-aux-Vents ?

Si cela ne vous dit rien, c’est que ces variétés sont aujourd’hui rares, en voie de disparition ou même oubliées. Selon la FAO (l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture), l’humanité a éliminé 75% de la biodiversité alimentaire mondiale, en 100 ans à peine (agriculture industrialisée, réchauffement climatique, …). Cela se manifeste notamment par une uniformité des fruits et légumes : variétés uniques, à la forme, aux couleurs et au goût tous identiques.  

Un des exemples les plus frappants est la tomate. Les variétés de tomates développées aujourd’hui répondent à un impératif : la nécessité de survivre au transport. La tomate est en effet un fruit fragile, et les kilomètres parcourus en camion peuvent lui être fatal. Une tomate standardisée est donc favorisée : ronde, à la peau lisse et épaisse, et cueillie verte pour ne pas qu’elle s’abime. Et surtout sans goût, faute de soleil et de plein air. 

Nous avons donc tendance à oublier que derrière chaque nom de fruit ou légume peuvent se cacher en réalité des dizaines de variétés différentes ! Une richesse en termes de goût, de forme et de couleur, dont l’existence est vitale pour la biodiversité, et essentielle pour une cuisine de qualité. 

C’est en partant de ce constat qu’a été créée l’opération Gardiens de Semences, par le réseau Arrivage. 

L’objectif : réintroduire de la diversité, de la qualité et des nouvelles saveurs dans notre assiette, en soutenant notre patrimoine semencier et une agriculture locale et responsable. 

En dessinant l’agriculture durable de demain, l’opération permet de célébrer notre histoire, notre patrimoine et notre territoire. 

Le principe de Gardiens de Semences est simple, et repose sur la collaboration de trois professionnels : 

  1. Des artisans semenciers locaux sélectionnent les variétés locales patrimoniales ou ancestrales qu’ils aimeraient valoriser, et proposent un catalogue commun. 
  2. Un ambassadeur (chef, épicier ou transformateur), choisit une semence dans le catalogue, qu’il mettra en valeur tout au long de la saison.
  3. Une fois la semence choisie, Arrivage active son réseau d’incroyables maraîchers pour trouver le partenaire idéal pour que la magie opère ! 

À ses débuts en 2018, l’opération lancée sur une idée de pause déjeuner avait permis de valoriser 14 semences, avec des participants basés à Montréal et aux alentours. 

En 2019, pour sa deuxième édition, l’opération prend de l’ampleur et plus de 50 semences sont mises en avant. Sont ainsi notamment à découvrir la betterave blanche Albina, le melon noir des Carmes, la tomate Mémé de Beauce, ou encore le tournesol Arikara ou la courge Black Futsu. Des Gardiens de Semences sont partout dans la province pour cette deuxième édition. Cela témoigne de l’intérêt croissant des professionnels locaux pour la préservation de ce patrimoine naturel bénéfique à tous. 

 Grâce à eux, et aux citoyens de plus en plus sensibilisés et engagés, le semences oubliées, rares ou menacées retrouvent une place de choix dans les champs et nos assiettes. 

Découvrez les Gardiens de semences et leurs protégées sur le site web de l’opération et suivez les dernièrs arrivages sur la page facebook.

Retour sur l’édition 2018 avec le Melon d’Oka des Jardins de l´Ecoumène parrainé par le Restaurant Le Mousso:

Passez le message en diffusant cet article !