Quand les OGM menacent les saumons

Quand les OGM menacent les saumons


Vous l’avez peut-être vu passer ces dernières semaines. Cette vidéo choc d’une orque trainant son petit mort pendant 17 jours à la surface de l’eau. Ce genre d’images alerte sur la disparition des orques d’un habitat qui est le leur, les eaux de la Colombie-Britannique.

Une grande communauté d’orques réside dans les eaux du sud de l’île de Vancouver, appréciées  pour leur foisonnement de saumons sauvages tout frais sortis des rivières qui se jettent dans la mer.

Mais voilà que ces mammifères marins sont en voie d’extinction.

En cause ? Les nombreux barrages qui empêchent les saumons sauvages de remonter les rivières pour se reproduire. Les orques affamées se résolvent alors à manger les quelques saumons passés entre les mailles des barrages. Malheureusement, ces derniers sont malades.

Malades car au même endroit se trouvent des parcs à saumons, saumons nourris aux OGM. Ces mêmes saumons qui développent des maladies dans leurs cages surpeuplées, maladies qui sont par la suite transmises aux saumons sauvages environnants.

Vous l’aurez compris, le cercle vicieux est enclenché.

Revenons à nos moutons ou plutôt à nos orques à présent. Voilà que nos belles bêtes  ont un petit creux et mangent nos saumons sauvages désormais malades. Elles vont alors développer des maladies liées à une surdose de toxines dans leur organisme, qui vont par la suite atteindre leur progéniture.

Et c’est ainsi qu’aucun bébé orque ne survit depuis trois ans dans cette région.

 

Cet exemple illustre une chose que l’on sait tous : les OGM détruisent la biodiversité et l’écosystème. On alerte à nouveaux le grand public sur les dangers d’une alimentation basée sur ces aberrations, une production plus rentable pour le porte-monnaie des multinationales au détriment de l’environnement et de la santé.

A bon entendeur !

Leave a Reply